Création en cours 

Simon Rembado et Antoine Prud'homme de la Boussinière ont répondu à un appel à candidatures ouvert à tous les champs disciplinaires, et relayé par les écoles supérieures du ministère de la Culture. Création en cours invitait les jeunes artistes récemment diplômés à déposer des projets de création et de transmission. Initié par le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, et les ateliers Médicis-Clichy-Montfermeil, le dispositif Création en cours croise les enjeux de présence de la culture dans tous les territoires et de soutien à l’insertion professionnelle des jeunes artistes. 

Durant le temps de résidence, Simon Rembado et Antoine Prud'homme De La Boussinière développent un projet de recherche artistique, de création originale et singulière en direction des élèves de CM1 CM2 du village d'Ancy-Le-Franc, en Bourgogne-Franche-Comté .

Leur intervention dans le cadre de Création en cours aboutira ensuite
à un second temps de résidence puis à une création : Sorcières ! 

"En ayant déjà pu constater dans mon métier l'importance du jeu ludique, il m’est apparu évident de me tourner vers les enfants et leur innocence pour penser autrement le processus de création artistique.

Il a donc été question de faire jouer les enfants au jeu de société des Loups Garous de Thiercelieux. Ce jeu cristallise les logiques et les thèmes que je souhaitais traiter : la peur, la suspicion et la délation au sein d’une communauté menacée. C’est parce que les parties de ce jeu appellent une certaine théâtralité (narration, incarnation de personnages…) que j’ai décidé d’y avoir recours pour glisser du jeu ludique au jeu théâtral, de Ludus à Paidia.

Après une partie suit un temps de discussion où les enfants portent un regard critique et réfléchi sur ces logiques de crainte déployées lors du jeu. Plus tard dans la résidence, nous avons commencé à rejouer des moments de la partie déroulée. En théâtralisant ces instants, les enfants se sont peu à peu familiarisés au phénomène de création artistique jusqu’à finalement créer une pièce de théâtre de manière plus ou moins consciente : c’est cette création théâtrale collective qui sera l’objet de notre restitution finale.

A ce programme s’ajoutaient d’indispensables objectifs et devoirs de transmission. En faisant jouer puis en créant, j’entends tout d’abord éveiller chez l’enfant la conscience de son individualité au sein d’une communauté dont il fait partie. Sans jamais leur donner de leçon, l’enjeu a été ensuite pour moi de leur révéler, de faire advenir la part de théâtralité qui réside en eux, sans nécessaire intervention académique.  La résidence a été motivée par cette volonté de démontrer l’accessibilité du théâtre et de la création, à tout âge et sur tous les territoires.

Enfin, j’ai œuvré à ce qu’une troisième et dernière sensibilisation advienne lors de ma présence parmi eux : cette découverte de soi et de l'autre, et de sa sensibilité artistique permet de mieux saisir les logiques individuelles et collectives qui s'enclenchent dans un environnement dominé par la peur. L’éveil de la citoyenneté chez ces jeunes enfants est fondamental pour clôturer ma résidence."

Antoine Prudh'homme de la Boussinière

RÉSIDENCE - au village d' Ancy-Le-Franc (89) de janvier à juin 2017