Léonie est en avance ou le mal joli d'à peu près Georges Feydeau mais pas vraiment 

Adaptation et mise en scène de la pièce de Georges Feydeau Léonie est en avance ou le mal joli 

Comédiens : Antoine Prud'homme de la Boussinière / Simon Bourgade / Sarah Brannens / Théodora Breux / Emmanuel Besnault
Mise en scène : Simon Rembado
Scénographie et costumes : Simon Rembado
Dramaturgie : Julien Allavena
Lumières : Lucien Valle

Léonie est en avance : elle devait n’accoucher que dans  un mois, mais les contractions arrivent. Son mari et ses parents sont auprès d’elle pour la soutenir dans cette épreuve. Et la sage-femme a été appelée.  Pas de quoi en faire une comédie : normalement, il n’y a pas de souci à se faire, tout devrait très bien se passer pour la naissance du petit Achille qui certes veut sortir beaucoup trop tôt, mais qui tarde, pourtant, qui tarde…

 

Pas de décor, pas de meubles, pas de costumes d’époque, pas d’accessoires : Feydeau qui s’est fait cambrioler. Ou qui est en instance de divorce, et tout a été saisi par les huissiers pour payer la pension alimentaire.  Un vaudeville dans le vide ! Cinq personnages et une voix attendent une naissance. Nous les suivons dans cette attente, de plus en plus absurde.

Joué du 22 au 26 mars 2017 au théâtre de l'ENS d'Ulm

Le 05 aout 2016 à l'occasion du Festival Théâtre en Liberté

Le 11 Novembre 2017 au foyer Rural de Toulon Sur Arroux

 

D'après Georges Feydeau
Mise en scène Simon Rembado

Création lumière Lucien Valle

Dramaturgie Julien Allavenna

Avec Sarah Brannens, Antoine Prud'homme de La Boussinière, Geoffrey Rouge Carrassat, Théodora Breux, Emmanuel Besnault

Photographies Christophe Raynaud De Lage

Durée : 50 minutes